8 : Sport facile contre la constipation

Du « sport » ni vu ni connu, 
pour combattre la constipation !

Pas le temps, trop occupé, pas une minute de libre ... Il est pourtant facile de faire de l’exercice quotidiennement ! Voici quelques exercices réalisables sans avoir besoin de mouiller la chemise, pour éviter la constipation !

- Préférer les escaliers à l'ascenseur : Cela deviendra bientôt un réflexe. Fixez-vous un objectif pour vous encourager. Au départ, prenez l’escalier une fois sur 2, puis augmentez progressivement la cadence jusqu’au jour où vous serez surpris(e) de constater que cela est devenu une habitude ! Vous constaterez également que vous serez de moins en moins essoufflé(e). Ne vous arrêtez pas en si bon chemin, et continuez à vous lancez des défis en montant les marches 2 par 2 par exemple...
Laisser la voiture au garage : Optez pour la marche à pied pour vos trajets comptabilisant 3 à 5 minutes de voiture. Vous pouvez aussi vous convertir à la trottinette, aux rollers ou au vélo pour les trajets plus longs.
Descendre à la station de métro ou de bus précédant la vôtre : Un peu difficile au début, mais salvateur peut-être de redécouvrir votre quartier et de nouveaux petits commerçants. Pour pimenter l’expérience, fixez-vous un objectif à atteindre : comptabilisez le nombre de pas effectués grâce à une application mobile adaptée, ou chronométrez-vous.
Vous déplacer pour aller voir un collègue : Plutôt que de lui envoyer un mail ... En plus de vous faire bouger, cela rend la journée plus humaine et sympathique.
Rester debout dans les transports en commun : Une bonne habitude à prendre ! Cela permet de stimuler les muscles tout en travaillant son équilibre.

Transformer la pause déjeuner en séance de marche : Bon pour le corps comme pour l’esprit ... Après votre déjeuner, consacrez le temps restant à une petite promenade digestive autour du bureau. Et pourquoi ne pas y convier vos collègues ? Seul(e) ou accompagné(e), la détente est garantie – le transit aussi.

A noter : si les troubles persistent ou si la douleur devient trop intense, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.
 

Sources : PNNS. www.mangerbouger.fr.
http://sante-medecine.journaldesfemmes.com
http://www.coupdepouce.com