Acheter l'eau d'Hépar

Découvrez 10 conseils personnalisés pour entretenir votre transit.

Je suis

Conseils en cas de constipation chez l'enfant

1

Et pour les petits,
on fait quoi ?

Chez les enfants, la constipation est un problème digestif assez fréquent. Le vôtre a tendance à avoir un transit paresseux ? Voici quelques idées pour l’aider au quotidien :

  • - Du mouvement ! Une activité physique quotidienne est un bon coup de pouce contre la constipation. Si bouger tous les jours est un moyen d’être en bonne santé, c’est aussi bénéfique pour le transit. Et pour se faire des copains !
  • - Des fibres ! Une alimentation riche en fibres est capitale pour aider le transit de votre petit. En plus, celles-ci se trouvent dans des aliments que les enfants boudent rarement : les fruits, frais ou secs, les légumes (il y en a forcément qu’il aime …) et les produits céréaliers à base de farine complète.
  • - De l’eau ! En fonction de son âge, votre enfant devrait boire entre 1 L et 1,5 L d’eau chaque jour. Pour l’aider à s’hydrater, instaurez de vrais moments de consommation tout au long de la journée : au petit-déjeuner, à la récréation, au goûter …
  • - De bonnes habitudes ! Nous parlons de bonnes habitudes aux toilettes. Encouragez votre enfant à ne pas se retenir, à respecter un rythme régulier et à prendre son temps, par exemple en lui donnant un petit livre qu’il aime.
    Si les troubles persistent ou si la douleur devient trop intense, parlez-en à votre médecin ou à son pédiatre.
Sources

Dapoigny M., Raoux P. Constipation chez l’enfant et l’adulte. La revue du Praticien 2004;15:1699-1704.
Zeitoun JD et de Parades V. Constipation chronique chez l’adulte. Presse Méd. 2013;42(9)1176-1185.
Dupont C, Campagne A, Constant F. Efficacy and safety of a magnesium sulfate-rich natural mineral water for patients with functional constipation. Clin Gastroenterol Hepatol. 2014;12:1280-7.

2

Comment faire
bouger votre petit ?

Un enfant a besoin de se dépenser tous les jours. Et ce, plus qu’un adulte ! Sauter, danser, grimper, mais aussi pratiquer un sport qu’il aime, sont autant de façons agréables de se dépenser. Bonus : cela aide son transit à ne pas l’embêter !

Voici quelques astuces pour l’inciter à être plus actif, sans même y penser :

  • - Bouger en famille : Il est souvent plus facile de se dépenser à plusieurs que tout seul : une balade à vélo, une promenade à pied, une séance de jardinage, une partie de foot ou un tour au parc à jeux sont autant de prétextes pour le pousser à s’activer davantage.
  • - Privilégier la marche : Oubliez de temps en temps la voiture, et ne les laissez pas profiter de la poussette trop âgés. Pour aller à l’école, chez un copain ou au marché, marchez ! Et si le trajet est un peu long pour leurs petites jambes, optez pour la draisienne, le vélo, les rollers ou la trottinette, ils adorent.
  • - Les solliciter pour le ménage : Là encore, les enfants adorent ! Surtout les tout petits (ça se gâte en abordant l’adolescence …). Passer le balai, la serpillère, frotter la table ou la baignoire, voilà des activités ludiques à leurs yeux.
  • - Leur donner le goût du sport : Que ce soit une simple partie de ballon, une course au parc ou une inscription au club de danse ou de judo du coin, le goût des activités physiques se cultive dès l’enfance. Profitez-en !
  • - Jouer la carte de l’originalité : Envie de changement ? Pensez inédit avec par exemple une sortie accrobranche, équitation ou escalade.

Si l’activité physique stimule le transit, une bonne hydratation est également de mise. Alors, avant le sport, glissez une petite bouteille d’eau dans son sac et encouragez-le à boire régulièrement pendant et après une activité physique. Les bonnes habitudes se prennent tôt !

Sources

Dapoigny M., Raoux P. Constipation chez l’enfant et l’adulte. La revue du Praticien 2004;15:1699-1704.
PNNS. http://www.mangerbouger.fr

3

Massages
spécial kids

Même si nous avons tendance à l’oublier, l’enfance n’est hélas pas exempte de stress … Et celui-ci peut avoir tendance à freiner le transit. Pour aider votre enfant à se détendre, voici une technique simple d’auto-massage :

  • - S’allonger sur le dos, dans un endroit calme.
  • - Placer les deux mains sur le ventre, en dessous du nombril.
  • - Masser de façon circulaire, dans le sens des aiguilles d’une montre, en appuyant avec les doigts de façon soutenue (sans exercer une pression trop forte malgré tout).
  • - Répéter pendant 5 minutes.

Véritable moment de partage avec votre enfant, ce massage est aussi une invitation à la détente.

4

Enfant zen,
transit sans peine !

L’école, les copains, les rythmes soutenus peuvent être sources d’angoisse pour les enfants, et impacter sur leur transit. Pour les aider à se détendre, certains petits exercices simples et ludiques sont un moyen idéal d’appuyer sur pause, tout en douceur.

  • - L’arbre : un exercice pour inciter l’enfant à se concentrer sur le moment présent. Enoncez la « consigne » de l’arbre : « Enracine-toi dans le sol comme je le fais avec mes jambes et lève tes bras comme s’ils étaient des branches. Balance-toi tout doucement au rythme du vent ».
  • - La paille : un exercice pour apprendre à l’enfant à se détendre. Dictez-lui cette séquence pour l’aider à se concentrer sur son souffle : inspirer, gonfler son ventre, expirer, relâcher doucement les épaules puis le ventre. Demandez-lui ensuite de recommencer en imaginant qu’il souffle dans une paille afin que son expiration soit de plus en plus longue.
  • - La cible : un exercice pour aider l’enfant à évacuer son stress. Il doit d’abord fermer les yeux et imaginer une cible. Après avoir inspiré profondément, il souffle son stress sur la cible.
  • - Les animaux : un exercice pour les plus petits. Demandez à votre enfant d’imiter des animaux : le chat (dos rond, dos plat), la girafe au long cou, les battements d’aile d’un papillon.

Ces petits exercices de relaxation sont aussi de bons moments à passer ensemble ! A pratiquer sans modération.

Sources

Exemples d’exercices de relaxation pour enfants : http://www.topsante.com, http://naitreetgrandir.com ou http://www.relaxationdynamique.fr.

5

Des fibres aussi
pour les enfants ?

Et oui ! Chez l’enfant, comme chez l’adulte, une alimentation riche en fibres favorise un bon transit. Pour connaître la quantité de fibres adaptée pour votre enfant, il existe un repère très facile : il s’agit de l’âge de l’enfant, auquel on ajoute 5. Par exemple, un enfant de 6 ans devrait consommer 11 g de fibres par jour. Vous ne savez pas quels aliments pourraient lui apporter la bonne quantité de fibres ? Pour vous aider, voici quelques exemples :

Aliments Quantités de fibres apportées
1 coupelle de framboises (100 g) 7 g
1 assiette de pâtes au blé complet (170 g) 6 g
1 belle poire (avec peau) (200 g) 6 g
1 portion de petits pois (100 g) 6 g
1 assiette de pâtes classiques (170 g) 4 g
1 assiette de riz complet (170 g) 4 g
1 demi-avocat frais (70 g) 4 g
1 portion de poireau ou de haricots verts (100 g) 3 g
1 banane (100 g) ou 1 pomme (avec peau) (150 g) 3 g
1 petite poignée d’amandes (20 g) 3 g
1 assiette d’aubergine (100 g) 3 g
1 portion de brocoli (100 g) 2 g
1 figue séchée (20 g) 2 g
1 assiette de riz cuit (170 g) 2 g
Sources

Anses. Apports nutritionnels conseillés pour la population française. 3ème édition. 2001. Edition Tec&Doc.
Dapoigny M., Raoux P. Constipation chez l’enfant et l’adulte. La revue du Praticien 2004;15:1699-1704.
GEMRCN 2015

6

Goûter
spécial fibres

Le sacro-saint goûter, essentiel pour l’équilibre nutritionnel des enfants, aide à recharger les batteries et à tenir jusqu’au repas du soir sans avoir envie de grignoter. Pour l’équilibrer, optez principalement pour des fruits et des produits céréaliers. N’oubliez pas de l’accompagner d’une boisson, en privilégiant l’eau qui n’apporte pas de calorie (exit les sodas et autres boissons sucrées).

Les fibres, apportées par les fruits et les produits céréaliers, peuvent donc facilement être intégrées dans un en-cas équilibré. Voici quelques pistes :

Sources

Dapoigny M., Raoux P. Constipation chez l’enfant et l’adulte. La revue du Praticien 2004;15:1699-1704.
GEMRCN 2015
Anses. Table Ciqual 2013.

  • Goûter fruité :

    Deux tranches de pain complet recouvertes de confiture de framboises, accompagnées de lamelles de poire fraiche, et un verre d’eau = 6 g de fibres.

  • Goûter croquant :

    Une pomme et une barre de céréales aux noisettes, le tout servi avec un verre d’eau = 5 g de fibres.

  • Goûter exotique :

    Un sandwich de pain complet tartiné d’un peu de pâte au chocolat et à la noisette, saupoudré de noix de coco, servi avec un grand smoothie à la banane = 7,5 g de fibres.

7

Comment gérer
son transit
à l’école ?

A l’école, aller aux WC peut parfois devenir une épreuve pour votre enfant, surtout si sa « propreté » est toute récente. Certains petits peuvent avoir alors tendance à se retenir toute la journée, ce qui peut compliquer un transit parfois déjà perturbé. N’hésitez donc pas à créer un petit rituel lors du retour à la maison en fin de journée, avec un passage obligatoire aux toilettes en arrivant.

Pensez également à lui proposer d’aller aux toilettes avant qu’il ne commence une activité : sinon, trop absorbé, il risque de ne pas y penser lui-même.

En complément de cet environnement positif, favoriser un bon transit passe également par une activité physique quotidienne, une alimentation riche en fibres et une hydratation suffisante, des réflexes à appliquer tout au long de la journée !

Sources

Dapoigny M., Raoux P. Constipation chez l’enfant et l’adulte. La revue du Praticien 2004;15:1699-1704.
www.mpedia.fr

8

Donnez-lui
le goût des
fruits et légumes

Attention cliché : votre enfant a tendance à bouder les fruits et légumes ? Classique ! Pourtant, ces aliments, sources de fibres, sont essentiels au bon fonctionnement de son transit.

Alors comment le convaincre d’en manger suffisamment ? Voici quelques astuces à mettre en place pour faciliter les choses :

  • - Aidez-le à parler de ses sensations lorsqu’il consomme des fruits et légumes en vous attardant sur leur couleur, leur texture, leur goût, leur forme…
  • - Racontez-lui les fruits et légumes en lui expliquant comment ils poussent, d’où ils viennent.
  • - Rendez-vous dans une ferme pédagogique ou dans un verger pour lui montrer comment poussent les végétaux.
  • - Cultivez-en à la maison. Pourquoi ne pas en transformer une petite partie du jardin en potager ? En appartement, une jardinière fera l’affaire pour y faire pousser quelques pieds de tomates cerise, du persil ou de la menthe. Ou des fraises !
  • - Emmenez-le au marché et demandez-lui de retrouver les noms des fruits et légumes disposés sur les étals. Et laissez le choisir ! Rien de tel pour qu’il ait envie de les manger ensuite.
  • - Cuisinez ensemble pour lui donner envie de goûter de nouvelles saveurs. Confiez-lui des tâches adaptées à ses capacités et proposez-lui, pendant la préparation, de goûter les fruits ou les légumes qui peuvent être consommés crus.
  • - Préparez ensemble des assiettes rigolotes, en créant par exemple des personnages avec les légumes.

9

Quel sport
pour quel enfant ?

Tout comme pour les adultes, bouger et se dépenser tous les jours est important pour la santé des enfants. Et en plus d’être un plaisir et une façon d’apprendre de belles valeurs, l’activité physique joue un rôle positif sur le transit.

Du tennis à la danse en passant par l’aïkido ou le cirque, une multitude de sports est aujourd’hui proposée aux juniors, alors laissez-le tester différentes activités pour qu’il découvre par lui-même ce qui lui plaît.

  • - Les sports individuels comme le tennis, la natation ou l’équitation incitent à développer la volonté et l’initiative personnelle.
  • - Les activités artistiques comme la danse, la gymnastique ou les arts du cirque, sont autant de possibilités pour s’exprimer et se dépasser.
  • - Les arts martiaux, comme le judo ou le karaté, permettent de travailler la coordination et aident à canaliser son énergie.
  • - L’athlétisme, plus original, permet de découvrir plusieurs activités comme la course, le saut, le lancer de javelot ou de poids.
  • - Les sports collectifs comme le football, le handball, le hockey ou le basketball, très appréciés, nourrissent la confiance en soi et développent l’esprit d’équipe.
  • - Les sports nautiques, si vous habitez à la mer ou près d’un plan d’eau, ajoutent aux avantages du sport un véritable contact avec Dame Nature. Tout comme l’équitation, qui développe un merveilleux rapport avec les animaux.

Pour trouver la bonne activité pour votre enfant, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie ou de l’école sur les activités proposées. Demandez aussi aux parents des copains, souvent source de bonnes infos !

Sources

PNNS. www.mangerbouger.fr.

10

L’eau,
une boisson
incontournable

Une bonne hydratation est essentielle pour rester en forme, et facilite le transit.

Selon leur âge, les enfants ont besoin de boire entre 1 L et 1,5 L d’eau par jour.

Toutefois, vous avez dû le remarquer, les enfants ont souvent tendance à ne pas penser à boire régulièrement Voici quelques astuces pour aider votre enfant à atteindre les volumes d’eau nécessaires:

  • - Instaurez des « pauses eau » : Pour répartir ses consommations sur toute la journée, proposez-lui des moments de consommation rituels - avant d’aller à l’école, à la récréation, pendant les repas, après les activités physiques, lors des devoirs, au coucher ...
  • - Donnez-lui sa petite bouteille : Assurez-lui un accès permanent à l’eau en la glissant dans son cartable ou son sac de sport, ou remplissez une gourde à l’effigie d’un de ses héros préférés.
  • - Variez les plaisirs : Aromatisez l’eau avec une rondelle de citron, d’orange ou quelques feuilles de menthe, il sera ravi de boire « comme les grands » !
Sources

EFSA (2010) Scientific Opinion on Dietary Reference Values for water.